saint andre

Saint André

André est un Juif originaire de Bethsaïda, sur les bords du lac de Tibériade en Galilée. Il est le frère de Simon (Saint Pierre) et le premier de tous les apôtres à connaître Jésus-Christ, qu’il rencontra après son baptême sur les bords du fleuve Jourdain. Il est considéré comme « Premier appelé » par le Seigneur dans la religion chrétienne. Toutefois, c’est plus tard, en pêchant dans le lac Tibériade avec son frère qu’il reçoit vraiment son appel. Chacun des deux frères est considéré comme fondateur d’une Église : l’Église de Rome (occidentale) pour Simon-Pierre (« Premier » des apôtres), l’Église de Constantinople (orientale) pour André.

André est souvent utilisé comme intermédiaire, notamment lorsqu’il présente son frère Simon à Jésus ou encore durant l’épisode de la multiplication des pains.

Après la Pentecôte, il visite de nombreux endroits autour de la mer Noire, comme la Mésopotamie, Byzance, la cité grecque Éphèse, la Crimée et encore bien d’autres, dans le but de prêcher l’Évangile. C’est d’ailleurs ce voyage qui lui vaut d’être considéré comme le saint patron de l’église roumaine ainsi que de la marine russe.

Son long périple se termine en Archaïe, à Patras où il est crucifié en l’an 60 durant le règne de l’empereur Néron. Selon la Légende dorée (ouvrage rédigé par l’archevêque Jacques de Voragine), le proconsul de la région, dont Saint André avait converti l’épouse, lui aurait proposé « de sacrifier aux idoles ou de mourir sur la croix ». Saint André choisi de mourir en martyre (comme son frère Simon et comme le Christ) et survivra deux jours sur la croix, deux jours pendant lesquels il n’aura de cesse de prêcher la bonne parole à la foule et de menacer le proconsul. On raconte que Saint André serait mort « dans une grande lumière ».

Aujourd’hui, ses reliques se trouvent à Amalfi, en Italie. Elles furent cependant transportées à Constantinople au IVème siècle, puis rendues à l’Église de Grèce dans les années 60-70. La basilique Saint-André fut construite à Patras afin de les conserver. Le crâne de Saint André, rapporté de Patras à Rome en 1462, est considéré comme une des quatre plus importantes reliques de la basilique Saint-Pierre de Rome.

Le symbole de saint André est une croix aux branches égales, en rappel à son martyre. Il est aussi parfois représenté tenant un grand filet  duquel dépassent des têtes de poissons, hommage à l’époque où il n’était encore qu’un pêcheur sur le lac de Tibériade.

Chez les catholiques, la Saint André est célébrée le 30 novembre, tandis que le déplacement de ses reliques est fêté le 9 mars. En France, il est le saint patron du diocèse de Bordeaux.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *