matthias

Matthias

Matthias dont le nom signifie « don » en hébreu, serait né à Bethléem dans la tribu de Juda, une des douze tribus d’Israël, selon la Légende Dorée. Son activité apostolique n’est pas vraiment connue et il est souvent désigné par d’autres noms comme par exemple « Tolmai » dans la version syriaque d’Eusèbe ou encore Nathanaël dans l’Évangile selon Jean.

Matthias fut choisi pour remplacer le traitre Judas Iscariot parmi les Douze apôtres. Celui qui prendrait cette place devait avoir accompagné le Christ depuis son baptême jusqu’à l’Ascension.

Ce sont Joseph Barsabas (surnommé « le Juste ») et Matthias qui furent choisis puis départagés par tirage au sort. Matthias fut alors désigné pour devenir témoin de la Résurrection du Christ avec les autres apôtres.  « On tira au sort et le sort tomba sur Matthias qui fut dès lors associé aux onze apôtres » (Actes des Apôtres, chapitre 1). Lui et les autres reçurent donc le Saint-Esprit le jour de la Pentecôte.

Les informations concernant les actions de Matthias restent assez vagues. Il serait parti évangéliser l’Éthiopie dans « la ville des cannibales ». Il prêcha également la bonne parole en Judée où il réalisa de nombreux miracles.

D’après la Légende Dorée, il fut lapidé dans cette contrée puis décapité. D’après les traditions apocryphes, il fut plutôt crucifié en Éthiopie.

Il est aussi question de l’Évangile de Matthias, un ouvrage perdu dont Clément d’Alexandrie cite pourtant plusieurs passages en disant les avoir empruntés aux « Traditions de Matthias » avec cette phrase notamment « Il faut combattre sa chair et la dompter entièrement en lui refusant tout ce que demandent ses désirs déréglés. Il faut au contraire fortifier et faire croître l’âme, par la foi et par la connaissance. » En effet, il semblerait que Matthias prête une importance bien particulière au fait de mortifier la chair en réprimant les désirs de la sensualité.

Une partie de ses reliques se trouverait dans l’église Sainte-Marie-Majeure, à Rome. L’autre partie serait gardée à l’abbaye Saint-Matthias de Trève en Allemagne. Cependant, selon les bollandistes, les reliques de Sainte Marie Majeure seraient plutôt celles d’un autre saint Mathias, évêque de Jérusalem vers l’an 120.

Saint Matthias est fêté le 14 mai chez les catholiques et le 9 août chez les orthodoxes.

L’apôtre est souvent représenté avec une hache ou un glaive, objet de son martyre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *