saint jean

Saint Jean

Jean est un Juif de Galilée né à Bethsaïde. Il est le fils de Salomé et de Zébédée, donc le frère de Jacques le Majeur. Il fait partie des premiers apôtres appelés par Jésus sur le lac de Tibériade et abandonne, lui aussi sa vie de pêcheurs pour suivre Jésus. Jean et Jacques sont surnommés « Boanerges » qui signifie « fils du tonnerre ». Jean est désigné comme « le disciple que Jésus aimait ». Avec ses frères Jacques et Pierre, ils forment le groupe privilégié des disciples de Jésus. Jean est aussi le seul des Douze apôtres à être mentionné au moment de la mort de Jésus.

Ce sont Jean, Pierre et Jacques qui accompagnent Jésus sur la montagne pendant l’épisode de la Transfiguration. Jean sera également présent lors de la guérison de la mère de Simon-Pierre, mais au moment de la résurrection de la fille de Jaïre.

Envoyé par le collège de Jérusalem, Jean part prêcher l’Évangile avec Pierre en Samarie (région montagneuse du Proche-Orient). Puis, il quitte la Palestine suite à la répression des romains, et rejoint Éphèse, ville dans laquelle l’apôtre gouverne les Églises d’Asie Mineure. Il réalise des miracles et baptise plusieurs personnes. La mère de Jésus aurait d’ailleurs habité avec lui dans cette ville. C’est aussi à Éphèse qu’il aurait, selon Irénée de Lyon, publié l’Évangile.

Sous l’empereur romain Domitien, les persécutions contre les chrétiens poussent Jean à s’exiler sur l’île de Patmos en 94, sur laquelle il aurait alors écrit l’Apocalypse (Livre de la Révélation) suite à une vision. En 96, après la mort de Domitien, l’empereur Nerva autorise Jean à revenir à Éphèse.

Il serait mort en l’an 101 et aurait été enterré à Selçuk, non loin d’Éphèse. Une basilique Saint-Jean fut construite à cet endroit même bien qu’elle soit aujourd’hui en ruine.

De nombreuses questions se posent quant à sa véritable identité, si celui-ci fait figure d’apôtre ou d’évangéliste. Selon la tradition chrétienne, il s’agit de la même personne.

Chez les catholiques la Saint Jean est célébrée le 27 décembre, les 26 septembre et 8 mai chez les orthodoxes.

On retrouve l’apôtre Jean dans de nombreuses représentations de la Cène. On peut l’apercevoir au côté de Jésus, en train de l’écouter attentivement ses paroles, parfois les yeux fermés. On peut également le voir dans plusieurs représentations de la Crucifixion, sur lesquelles il se trouve au pied de la Croix avec Marie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *